Séance du mardi 09 avril 2013 : PERSEPOLIS

par Mme BENZEKRY

CINE-CLUB au LYCEE DES PIERRES VIVES
La prochaine séance est prévue pour le mardi 09 avril 2013.

Nous prévoyons une visite du lycée à ne pas manquer !

Le film projeté lors de cette séance est un film de Marjan Satrapi, : PERSEPOLIS (1h35 mn)

Ce film d’animation, autobiographique, est une adaptation de la bande dessinée du même nom, écrit et dessiné par Marjane Satrapi en 4 volumes, publiée entre 2000 et 2003 aux éditions de L’Association.

Marjane Satrapi est née en Iran, elle vit aujourd’hui en France et a opté pour la nationalité française.

Son film Persepolis est sorti en salle le 27 juin 2007. Il a réalisé 1 300 000 entrées en France, il a connu un succès non seulement public, mais aussi de la part de la critique. Il a obtenu le prix du jury au festival de Cannes en 2007, deux Césars en et une nomination aux Oscars en 2008, et le prix des auditeurs du Masque et la plume ,une émission de France Inter.

Ce film d’animation est directement inspiré de la vie de Marjan qui assiste à la chute du régime du Chah puis à la révolution islamique en Iran du haut de ses huit ans. Plus tard, ses parents l’envoient en Autriche et là, elle vit, à quatorze ans, « sa révolution » et son adolescence…

Quelques avis dans la presse sur le film lors de sa sortie :

“Un film capable de nous faire, rêver, voyager, pleurer et hurler de rire dans la même séquence. Exaltant.”
Le Parisien

“Ce film témoigne de qualités humaines et artistiques qui le destinent, bien au-delà de la trame historique et du drame intime, à un public universel.”
Le Monde

“Avec ce film, l’animation française s’ouvre, avec bonheur, à un genre inédit : l’autofiction. [...] Adaptation libre et fidèle de la BD : même réalisme stylisé, sur la forme ; un plus grand souci d’universalité, sur le fond. Le tout porté par un humour ravageur.”
TéléCinéObs

Et la longue critique parue dans Première dont voici quelques extraits :

"A Téhéran, depuis la chute du Chah jusqu’au retour des « barbus », c’est à travers les yeux de Marjane, huit ans, qu’est proposée une relecture de l’histoire du pays, sans le voile de la censure officielle. Opposant au régime, la famille de la jeune fille subit de plein fouet les horreurs de la répression puis de la révolution. Assez finement apparaissent alors les conséquences d’un sentiment d’injustice sur le comportement d’une jeune fille qui se heurte à l’imbécillité d’un drôle de système et le défie avec l’insolence de son âge.
Très attendue, la projection, accompagnée de Catherine Deneuve (voix de la mère), s’est conclue par une longue ovation soutenue... plutôt inattendue après les doutes des premières minutes. La faute à l’extrême simplicité d’un graphisme qui ne s’embarrasse pas de détails et donne l’impression que les voix coïncident mal aux mouvements de bouches, esquissées plus que dessinées. Pourtant l’aspect rudimentaire du dessin se révèle un choix judicieux voire nécessaire. Il permet, allié au noir et blanc, d’établir un décor réaliste et relativement universel qui sied parfaitement à l’évocation de temps douloureux. Le dessin s’efface pour se mettre au service d’un récit dont l’intérêt est avant tout politique.
Souvent drôle, il n’hésite pas à se moquer des hommes et des absurdités d’un régime idiot qui maintient l’ignorance pour mieux asseoir son pouvoir. Les femmes sont épargnées, pas les soldats, qui sont des « cons et des conards » pour la grand-mère rebelle (voix de Danielle Darieux). Sans mièvrerie, cette charge féroce contre le régime iranien a même tiré quelques larmes aux plus sensibles."

Avant ou après la projection :

Pour mieux aborder le contenu du film, son contexte, ses personnages, voici quelques pistes et liens utiles :

- Une carte de l’Iran :voir

- Une présentation du contexte de l’Iran avec la chute du régime du Shah, l’installation de la dictature islamiste sous Khomeyni, le guerre Iran-Irak des années 80... : voir l’article

- Un entretien radiographique (28/02/2203) avec Marjane Satrapi qui parle de son parcours : écouter

- la fiche de présentation du film où l’on retrouve le synopsis, le nom des acteurs qui font les principales voix dans le film et la biographie des deux réalisateurs car aux côtés de Marjane Satrapi, il y a Winshluss, de son vrai nom Vincent Paronnaud, lui même auteur de bandes dessinées : voir l’article

- Quelques avis de collégiens qui, dans le cadre de l’opération "Collège au Cinéma", ont vu et étudié le film : voir

- La correspondance séquence par séquence entre les quatre volumes de la bande dessinée et le film, ainsi que des liens vers des fiches d’analyse filmique complètes très bien faites : voir ici