Film du vendredi 31 mai : THE TRUMAN SHOW

par Mme BENZEKRY

La prochaine séance du ciné-club au lycée des Pierres vives aura lieu le vendredi 31 mai 2013 à 17h30, et nous espérons que vous serez nombreux à y participer !

Pour cela, rien de plus simple : dès la rentrée, des coupons d’inscription seront distribués sur demande et, comme pour les précédentes séances, il faudra les rendre aux différents professeurs concernés (C.Affilé-Jégou, B.Branchu, C.Benzekry, S.Eckert, T.Tabassomi).

Le film proposé cette fois est "THE TRUMAN SHOW", sorti en 1998, réalisé par Peter Weir, sur un scénario d’Andrew Niccol.
Jim Carrey y incarne le personnage principal de Truman Burbank. Ce rôle lui a permis d’obtenir son premier "golden globe".

ATTENTION : si vous ne connaissez pas du tout le contenu du film et si vous voulez le découvrir "sur le vif", ne poursuivez pas la lecture de cette présentation ! (Vous pourrez toujours la lire après la projection !...)
Si vous connaissez déjà un peu le contenu et les thèmes du film, alors c’est l’occasion d’anticiper un peu sur les pistes de réflexion que l’on pourra aborder ensemble après la projection.

SYNOPSIS :

Le film raconte la vie d’un homme, Truman Burbank, star d’une télé-réalité à son insu. Il montre ses premiers doutes et sa quête pour découvrir la vérité.

Dès sa naissance, Truman a été placé dans un village factice, peuplé de comédiens. Des caméras filment, en temps réel, ses moindres mouvements, et ses proches (tous acteurs) réagissent en fonction de scénarios préétablis. Truman trouvant certaines choses et attitudes bizarres mais sans vraiment comprendre ce qui se passe, et voulant rompre avec la monotonie de son quotidien décide de quitter la ville. Les producteurs de l’émission de télé-réalité, dirigés par Christof, diffusent les images en continu et les millions de téléspectateurs suivent sur leurs écrans la vie de Truman...

Quelques remarques et pistes de réflexion sur le film :

- On peut relever au fil du film toutes les bizarreries qui témoignent du monde fictif dans lequel est plongé Truman ainsi que les mouvements de caméra qui font de nous tantôt des spectateurs extérieurs et tantôt des observateurs internes voire même des "voyeurs" participant au show !

- Le film montre avec ironie la société de consommation qui fait du spectateur de la vie de Truman un consommateur en puissance : le film est parcouru de références relevant du "placement de produit". Ses proches s’adressent régulièrement à lui en utilisant des slogans publicitaires : lesquels ?

- Truman semble comme une marionnette, sans aucun pouvoir sur sa propre vie, fabriquée par le producteur en chef de l’émission, mais aussi dépendante du téléspectateur qui décide par le choix de sa chaîne de l’avenir de l’émission et donc de celui de Truman. Pourtant, la fin du film ouvre sur sa liberté et toutes les incertitudes qui en découlent : c’est réaliste ou pas ?

- Peter Weir et Andrew Niccol dénoncent le voyeurisme qui, au nom de la transparence et du droit à l’information totale, sans zone d’ombre, ne respecte plus la vie privée. Quand il se mouche dans la rue, quand il achète ses journaux ou quand il entre dans une banque, Truman est filmé, quoi qu’il arrive.
Le film laisse entrevoir un monde lisse, un environnement coquet et propre et en même temps terrifiant, sous très haute surveillance !... : qu’en pensez-vous ?